Mis en avant

« Urbex »

Et si les murs des vieux bâtiments pouvaient parler?….

« L’idée du scénariste c’était de dire, on va partir de l’exploration de lieux pour continuer ensuite dans l’exploration de la psyché… »

— Clark, dessinateur.

Bien souvent, lorsqu’on ouvre une BD on s’attend déjà à quelque chose. Après avoir vu la couverture, lu l’accroche, feuilleté les pages, on a déjà une idée de l’univers dans lequel la lecture va nous plonger.

Et pourtant des fois, et bien on est surpris… C’est un peu ce qui nous est arrivé avec Urbex… Un album jeunesse qui semblait gentiment nous emmener vers une histoire d’ados s’adonnant à l’exploration urbaine…

Et pourtant assez vite cet album emporte tout le monde de 7 à 77 ans vers une ambiance et une histoire qui dépasse le simple album jeunesse…. Une bonne surprise dont nous parlons avec Clarke, le dessinateur….

 

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« La Nef des Fous »

Un monde loufoque et burlesque créé il y a 30 ans déjà

« J’ai essayé de faire un univers où je pouvais tout raconter, dessiner… c’est l’histoire d’un royaume qui est sous la mer, sous une cloche métallique et les habitants ne le savent pas… mes personnages ont tous un pète au crâne… »

— Turf, auteur et dessinateur.

En BD, il ya des séries qui marquent… Souvent c’est parce qu’elles sont singulières, qu’elles créent une ambiance via l’originalité d’un scénario et de personnages, et aussi grâce à un dessin qui permet à ce monde imaginaire de prendre forme et de se matérialiser visuellement. Savant mélange, alchimie difficile à maitriser … Mais lorsque ça marche, c’est la création de tout un univers, de toute une ambiance.

La Nef des Fous tient cette promesse… Un scénario original, une ambiance loufoque, des personnages charismatiques, du burlesque, du drolesque, et un trait reconnaissable en un instant… TURF a crée cet univers il y a 30 ans… Il fait tout tout seul… C’est un peu l’oeuvre d’un vie, la naissance d’un monde à part entière auquel de nombreux fans ont adhéré au fil des années… Embarquement pour La NEF des Fous… 

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

Ne m’oublie pas!

Cette maladie terrible qui emporte la tête de nos anciens…

« Il y a un grain de folie dans cette histoire, j’avais envie de ça, de cet espoir fou, ce coup de tête, ça sert à cela aussi la fiction « 

— Alix Garin, scénariste et dessinatrice.

Alzheimer… C’est pas le thème le plus facile pour un premier album… Et bien Alix Garin, ne s’est pas laissée impressionner et a oeuvré au scénario et au dessin pour sa première BD intitulée “Ne m’oublie pas”.

On parle avec une jeune d’un truc de vieux, et ça fait du bien!! Voici déjà le Pitch de son bel album : “Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie”.

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

Le Tueur!

Un personnage qui paradoxalement apparait très vite sympathique au lecteur…

« Le Tueur c’est une sorte d’animal à sang froid… qui traverse les époques… qui ne rentre pas dans les codes. »

— Luc Jacamon, dessinateur.

Né de la collaboration entre Matz et Luc Jacamon, Le Tueur apparait pour la première fois en 1998. Un personnage sans nom, froid, méthodique et qui exécute ses cibles au fil des contrats mis sur leurs têtes… Après un premier cycle de 13 albums, Le Tueur a récemment repris du service avec une nouvelle série d’histoires. Avant la sortie d’un prochain album prévu en Octobre, Luc Jacamon nous parle de ce personnage emblématique que les fans de BD connaissent et que les autres devraient découvrir…

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

On parle BD au rayon BD

Une passionnée qui depuis 25 ans s’occupe du rayon BD…

« J’avale à peu près 650 bandes dessinées par année… je lis entre 10 et 15 BD par semaine ! »

— Nathalie Bétrix, librairie Payot Lausanne.

Pour une fois, nous rencontrons une professionnelle de la BD 🙂 !! Nathalie Bétrix travaille au rayon bande dessinée de la librairie Payot à Lausanne. La BD c’est son quotidien et cela faisait un moment que nous voulions passer un peu de temps avec quelqu’un qui est tout les jours en contact avec les livres et les lecteurs…

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« Le chanteur perdu »

Une BD hommage a un homme qui avait tout pour être une star mais a décidé autrement

« J’étais, dans les années 70, fasciné par un chanteur qui me touchait infiniment… et puis ce gars a disparu des radars pendant 30 ans… je l’ai retrouvé après une longue recherche! »

— Didier Tronchet, auteur et dessinateur.

Raymond Calbuth, Jean Claude Tergal, c’est forcément des personnages qui viennent à l’esprit lorsque pense à Didier Tronchet. Mais comme beaucoup d’auteurs de BD, Didier est un peu un touche à tout. Dessinateur, auteur, réalisateur, acteur…. Lui se définit comme un “raconteur d’histoires”. Des histoires et des personnages souvent pathétiques et drôles. 

Et plus récemment Didier s’est essayé à redonner vie à un chanteur perdu… Un certain Jean Claude Rémy.  Un chanteur qui aurait pu devenir une star mais qui est resté anonyme et dont les chansons reprennent vie grâce à une BD de Didier Tronchet.

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« Wanted Lucky Luke », la tête du Cow Boy est mise à prix…

Le Poor Lonesome Cow Boy vu par Matthieu Bonhomme

« C’est un personnage qui a bercé mon enfance, un personnage hyper important dans mon parcours d’auteur de bande dessinée, c’est une référence absolue… »

— Matthieu Bonhomme, auteur et dessinateur.

Né sous le crayon de Moris il y 75 ans, le “Poor Lonesome CowBoy” a marqué des générations de lecteurs et il continue à officier aujourd’hui sous les traits de Achdé et les scénario de Jul. Le personnage a également pris vie dans de nombreuses adaptations en dessin-animé ou même au cinéma.

Plus récemment  un certain Matthieu Bonhomme a travaillé sur des albums hommages qui reprennent l’univers de Lucky Luke pour le plus grand plaisir des fans. Après le succès retentissant de son premier album, il revient avec un nouvel opus  qui s’intitule “Wanted Lucky Luke”. C’est le Lucky Luke vu par Matthieu Bonhomme !! – Itw réalisée par Skype en raison du contexte sanitaire –

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« Rossi », la légende de la moto en BD…

“El Dottore” et son numéro 46… Légendaire!!

« Je vais chercher (les courses) les plus mythiques, celles où il y a de la vraie baston… »

— Sandro Garbo, auteur et dessinateur.

Et si on parlait moto?!… Et plus particulièrement Moto GP, la catégorie reine, celle dans laquelle les pilotes, ou plutôt les espèces d’inconscients, se tirent la bourre à 300 à l’heure sur des circuits du monde entier! 

Un certain Valentino Rossi entame sa 21e saison de Moto GP… Véritable légende vivante, celui qu’on surnomme « El Dottore », a gagné 9 titres de champion du monde!

A aujourd’hui 42 ans, il tourne avec des pilotes qui n’étaient pas nés lorsqu’il a gagné sa première couronne. Une vraie légende vivante!! Il fallait bien une BD sur Rossi… C’est Sandro Garbo qui s’y est collé et c’est plutôt réussi.

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« Rodger », l’histoire de son ascension en BD…

Une “Bédiographie” un peu revisitée et sans autorisation…

« L’avantage de ce personnage, c’est que malgré sa vie publique, il reste très mystérieux, en contrôle permanent de son image, du coup ça nous laisse une grande latitude de délire… »

— Vincent Di Silvestro, dessinateur.

Roger Federer, vu comme le Messi… Est-ce vraiment raisonnable?

Et pourtant l’aura de Roger dépasse largement la Suisse et le tennis, et certain lui vouent un véritable culte ! Pour l’heure, tout bon fan de tennis attend qu’il revienne à son plus haut niveau pour marquer l’histoire de son sport avec un titre supplémentaire en Grand Chelem ou un titre Olympique. En attendant de savoir s’il retouchera les sommets tennistique, et avant une retraite bien méritée, des compatriotes suisses ont décidé de revenir sur son histoire de vie en BD. Une « Bédiographie » disons un peu revisitée et sans autorisation. Vincent Di Silvestro l’a dessinée et nous en parle avant la toute prochaine sortie du tome 2 de “Rodger”

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…

« On Mars », en route pour la planète rouge…

An 2132…c’est le début de la terra-formation, les premiers colons s’installent sur Mars

« Il y a un consensus planétaire: on ferme toutes les prisons sur terre et on envoie tous les prisonniers casser du caillou sur Mars… »

— Grun, dessinateur.

Jasmine Stenford est en route pour Mars, condamnée aux travaux forcés, en compagnie de milliers d’autres prisonniers. Etre condamnée à la prison en l’an 2132, c’est un aller simple dans les camps de travail de Mars assuré. Sans espoir de retour. Comme tous les prisonniers arrivant sur cette planète, on lui greffe un implant respiratoire facial qui lui permettra de respirer à l’air libre, en attendant que l’atmosphère martienne soit suffisamment transformée pour que les humains puissent un jour s’en passer.

Ces prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que des colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre pour un autre futur…

des prisonniers condamnés aux travaux pénibles de la « terraformation » de la planète rouge sont sous la menace de gardiens et de drônes impitoyables tandis que les colons vivent une existence paisible. Ils représentent l’avenir de la planète et pourront bénéficier, grâce aux gigantesques travaux d’aménagement, d’une atmosphère et de conditions de vie comparables à celles de la Terre. Jasmine Stanford, une ex-flic condamnée aux travaux forcés, est contrainte de rejoindre Rojas, le puissant chef de la « Nouvelle Église Syncrétique » alors que des attentats fomentés par un groupe de fugitifs appelés « Les Solitaires » se battent pour un autre futur…